MOULTAKA APICULTURE ET PHYTO-APITHERAPIE

Les bienfaits de l'apithrapie ,tmoignage .

VILLENEUVE D'ASCQ :  LE 21 1 2013

 

 

Maryse Pioch, ancienne championne de France en Athlétisme ,fille d'apiculteur et amoureuse des abeilles ,est atteinte d'une sclérose en Plaques .Cette dame décide de vaincre la maladie et se lance sur la thérapie par le venin des abeilles .Le venin des abeilles lui réussit et elle voit sa sclérose en plaques ,se stopper .Les symptômes disparaissent progressivement et sa santé est nettement améliorée .J'ai écouté son témoignage auprès du professeur Henri Joyeux qui a préfacé son livre : " Les abeilles ont guéri ma sclérose en plaques » (Editions F.X. De Guibert)" sorti  récemment.

 

VOICI UN ARTICLE DE MIDI LIBRE QUI RESUME CE MOMENT DE PARTAGE ET DE TEMOIGNAGE A VIAS-PLAGE DANS LE MIDI DE LA FRANCE .

 

 

Mon seul regret est de ne pas avoir été présent auprès de ces amis ,en ce moment convivial de partage autour des abeilles et de l'apithérapie ,et pourtant j'étais dans  le midi durant cette période là.

 

 

16/08/2012

Les bienfaits de l’apithérapie évoqués par le Professeur Joyeux au restaurant « Le Jardin »

maryse pioch, henri joyeux, apithérapie, abeilles, joseph rouquette

C’est dans le cadre agréable du restaurant « Le Jardin » à Vias-Plage que s’est déroulé un dîner-conférence animé par le professeur Henri Joyeux, en présence de Maryse Pioch dont le livre « Les abeilles ont guéri ma sclérose en plaques » (Editions F.X. De Guibert) vient de sortir. L’éminent chirurgien cancérologue, auteur de l’ouvrage « Les abeilles et le chirurgien » (Editions Du Rocher) fut écouté attentivement par une assistance de plusieurs dizaines de personnes venues en savoir plus sur les bienfaits pour la santé des produits issus de l’apiculture : miel, gelée royale ou encore propolis. La présence de plusieurs apiculteurs était également remarquée.

Le thème principal de cette conférence particulière, entre deux plats dégustés, était toutefois le témoignage de Maryse Pioch, atteinte d’une sclérose en plaques dont l’évolution a été stoppée net lorsqu’elle a décidé de se soigner par piqûres d’abeilles et le venin que celles-ci lui injectent.

Le Professeur Joyeux rappelait « ce témoignage est important, il tend vers le même objectif que le mien : faire reconnaître au grand public les vertus de l’apithérapie dans le domaine de la stimulation des défenses immunitaires mais aussi pour aider à supporter les traitements lourds du cancer ».

Les parcours des deux intervenants ont trouvé grande attention parmi l’auditoire, Maryse Pioch confiant « je témoigne dans l’intérêt des malades », le professeur Henri Joyeux assurant quant à lui « ce qui m’importe c’est la santé des gens ».

Joseph Rouquette, apiculteur, également présent dans la salle, ne pouvait que confirmer ces propos, rappelant au passage l’intérêt de protéger les précieuses habitantes des ruches, particulièrement menacées de nos jours.

 

 

07/08/2012

Samedi 11 août : Dîner-débat “ Les abeilles et notre santé “

Un dîner-débat aura lieu samedi 11 août, à 18h30 à Vias-Plage, en plein-air au restaurant « Le Jardin ».

Cette conférence sera animée par le Professeur Henri Joyeux, en présence de Maryse Pioch qui vient d’écrire le livre-témoignage « Les abeilles ont guéri ma sclérose en plaques ». L’entrée est libre mais les places étant limitées, il est préférable de réserver au 04 67 26 10 22.

Une signature de livres est prévue pour les personnes qui le souhaitent à la fin de ce dîner-débat : “ Les abeilles et le chirurgien” du Professeur Henri Joyeux (Edit. Du Rocher) et “ Les abeilles ont guéri ma sclérose en plaques” de Maryse Pioch (Edit. F.X. De Guibert).

31/07/2012

Maryse Pioch témoigne : « Les abeilles ont guéri ma sclérose en plaques »

maryse pioch, apithérapie,  editions françois-xavier de guibert, éditions du rocher, professeur henri joyeuxMaryse Pioch a consacré sa vie à l’éducation physique auprès des jeunes et pratiqué l’athlétisme de compétition. Avec son livre « Les abeilles ont guéri ma sclérose en plaques », préfacé par le professeur Henri Joyeux, chirurgien cancérologue et chirurgien des hôpitaux, qui enseigne à la faculté de Médecine de Montpellier et a dernièrement fait paraître « Les abeilles et le chirurgien » (éditions Du Rocher), elle tient à témoigner aujourd’hui du recul progressif de sa sclérose en plaques grâce à l’apithérapie.

Le témoignage lumineux de santé de Maryse Pioch raconte comment, ayant grandi à Vias avec ses sept frères et soeurs auprès de parents apiculteurs, elle est devenue professeur d’éducation physique avant de s’apercevoir un jour que sa jambe ne lui obéissait plus. Alors qu’elle est fatiguée sans comprendre pourquoi depuis plusieurs années, le diagnostic tombe : sclérose en plaques.

Que faire ? Subir l’évolution de cette épouvantable maladie ? Maryse a tout essayé dans ce qui est proposé par les médecines alternatives. Elle a cherché les causes. Fort heureusement, les abeilles ont véritablement stoppé son mal, et de belle manière. C’est manifestement le venin qui a été plus efficace, déposé par des points d’acupuncture.

maryse pioch, apithérapie,  editions françois-xavier de guibert, éditions du rocher, professeur henri joyeux« J’ai souhaité témoigner pour toutes les personnes qui ont une sclérose en plaques et se désespèrent de ne pouvoir agir sur leur maladie, pour les thérapeutes et autres » explique-t-elle avant de préciser : « Pour suivre un traitement complet d’apithérapie, il est très important de « se prendre en mains » avec l’aide d’un médecin. Bien qu’il soit très difficile aujourd’hui encore, de trouver un médecin convaincu par les valeurs thérapeutiques du venin d’abeilles. Par bonheur, j’eus la chance et le privilège de rencontrer le Professeur Henri Joyeux, personnalité émérite du monde médical et qui plus est, convaincu depuis toujours par l’apithérapie ! En m’apportant son aide et son soutien pour restructurer mon manuscrit malgré ses nombreuses occupations professionnelles, le Professeur me donne une confiance qui m’honore et me réjouit pour la reconnaissance de l’apithérapie scientifique ».

Maryse conclue : « Toute mon énergie se consacre désormais à une rééducation posturale globale basée sur la verticalité. Cette rééducation à la recherche de mon centre de gravité perdu depuis 2004 où je suis en fauteuil, se fait à l’aide d’un « matos » comparable à celui d’un cordiste ou d’un alpiniste… »

Ce livre témoignage ouvre des perspectives de santé publique pour traiter ces maladies auto-immunes qui touchent le système nerveux central et créent de graves handicaps.

« Les abeilles ont guéri ma sclérose en plaques » (Editions François-Xavier de Guibert, qui font partie des éditions Du Rocher) est disponible sur “ amazone.fr ”, dans les librairies et librairies francophones à l’étranger. Contact : jpbertrand@ddbeditions.fr

 

 

Source : //vias.blogs.midilibre.com/tag/maryse+pioch#Séquence_1

 

 



21/01/2013
1 Poster un commentaire

A dcouvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 180 autres membres