MOULTAKA APICULTURE ET PHYTO-APITHERAPIE

Pr Bernard D demontre l'efficacité de l'apithérapie

L'Association Française d'Apithérapie veut organiser la recherche en apithérapie 

L'Association Francophone d'Apithérapie créée ce samedi à Lyon se fixe comme objectif de dynamiser la recherche sur les applications des produits de la ruche dans le domaine de la santé.

 Les diapositives que présente  Bernard Descottes sont impressionnantes. Elles présentent des plaies de grandes dimensions, occasionnées par des opérations chirurgicales très lourdes, ablation de tumeur, escarres. En quelques semaines, l'évolution des plaies est impressionnante. Les bourgeons des tissus se reforment.

 

 L'exposé est d'autant plus intéressant que Bernard Descottes n'est pas n'importe qui. IL est chirurgien, chef du service  de chirurgie digestive et transplantations, professeur à l'Université de Limoges. L'exposé présenté ce samedi matin, à l'Université Claude Bernard, à Lyon,  résume plus de vingt ans d'expérience sur les effets du miel sur la cicatrisation. Le Pr Descottes a traité dans son service plus de 3000 malades, avec des résultats positifs pour plus de 97% des cas. Les résultats ont été démontrés par une étude randomisée comparant les performances du miel par rapport à deux autres produits. Le miel a des capacités cicatrisantes deux fois plus rapides, et parfois davantage. Le  Dr Stefan Stangaciu, Docteur en médecine Familiale Licencié en

Acupuncture et Apiphytothérapie (Bucarest, Roumanie), a présenté  dans l'après-midi d'autres exemples d'applications de l'apithérapie, en vantant les mérites quasiment universels de l'apithérapie.

 

Les résultats de Bernard Descottes sont prouvés par l'expérience. Il est important de les diffuser, mais aussi de les expliquer comme il est important d'utiliser les produits de la ruche dans des applications sanitaires.

En effet les produits de la ruche sont utilisés d'une manière empirique. L'apithérapie est une médecine lointaine. Une peinture rupestre datée de 9000 ans montre un homme  qui va piller le produit des abeilles. Des approches scientifiques ont cerné les effets des produits de la ruche. Dès 1906, a été découverte la stérilité du miel. Le miel est un antibactérien efficace. En 1936 ont été mises en évidence les molécules inductrices de propriétés cicatrisantes. Dans une boite de Pétri, Bernard Descottes montre l'effet d'une microgoutte de miel qui détruit les colonies de staphylocoque dorés. Une littérature scientifique, notamment en Europe orientale, vante les mérites de ces produits depuis un siècle.

 

 Bienfaits légendaires

Mais le poids des légendes est encore lourd. Le miel présenté par certains comme panacée, nuit au développements rationnel des utilisations du miel. Les effets des produits de la ruche restent mal connus. On les utilise souvent sans avoir d'indication précise,  faute d'avoir de connaissance sur les mécanismes, et faute d'un retour d'expérience évalué.

La démarche de l'Association Francophone d'Apithérapie vise  à développer la recherche scientifique en retard dans l'univers francophone, par rapport au monde anglophone.

 L'intérêt des produits de la ruche réside dans les résultats plus rapides, dans l'efficacité. L'intérêt est économique. Bernard Descottes explique que le miel est deux fois plus  rapide que d'autres produits, à un cout inférieur.  Entre le coût des produits de la ruche, très inférieur, et la rapidité des traitements, ( hospitalisation plus courte), l'économie est évidente.

L'intérêt des produits apicoles justifie aussi le soutien à l'apiculture . L'apithérapie a besoin de produits de qualité. « Il faut apporter un certain nombre de conseils pour que les apiculteurs puissent améliorer la qualité des produits de la ruche. Une association d'apithérapie  ne peut avoir d'actions sans prémunir les insectes qui ont à l'origine des produits de la ruche «  souligne Bernard Descottes. L'intérêt de la filière apicole s'est manifesté par la présence dans l'assistance  de  M. Clément, président de l'Union Nationale des Apiculteurs de France, très engagée dans la lutte contre les insecticides Gaucho et Régent.

 

Il reste à réaliser  un programme ambitieux et passionnant. «  Nous devons mettre en place une véritable démarche scientifique, explique le le Pr Descottes.  L'Association Francophone d'Apithérapie agira dans plusieurs directions. Elle va réunir des informations sur des cas médicaux pris en charge ici et là par l'apithérapie,  dans des cadres divers. Elle va mettre en relation les praticiens  qui exercent dans des cliniques, hôpitaux, en ville. L'AFA recensera aussi la littérature. «  Si nous savons par exemple que le miel d'un certain rhododendron  peut être utile en accompagnement d'une chimiothérapie, nous demanderons  à des équipes de mettre en place des protocoles ». A suivre.

 source: ENVISCOPE quotidien de l'envirronement rhone alpes.



14/09/2008
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 180 autres membres