MOULTAKA APICULTURE ET PHYTO-APITHERAPIE

Essai de HAROUN YAHYA sur l'abeille

 



Les Miracles Devant nos Yeux

 

"Ce n'est pas par divertissement que Nous avons créé les cieux et la terre et ce qui est entre eux. Nous ne les avons créés qu'en toute vérité. Mais la plupart d'entre eux ne savent pas." (Ad-Dukhan, 38-39)

                                                       ...............

Nous allons maintenant réfléchir sur des exemples spécifiques liés aux animaux qui sont donnés dans le Coran.

Et dans votre propre création, et dans ce qu'Il dissémine comme animaux, il y a des signes pour des gens qui croient avec certitude. (Al-Jathya, 4)

 

                                      L'ABEILLE

 

"[Et voilà] ce que ton Seigneur révéla aux abeilles : " Prenez des demeures dans les montagnes, les arbres, et les treillages que [les hommes] font. Puis mangez de toute espèce de fruits, et suivez les sentiers de votre Seigneur, rendus faciles pour vous. " De leur ventre, sort une liqueur, aux couleurs variées, dans laquelle il y a une guérison pour les gens. Il y a vraiment là une preuve pour des gens qui réfléchissent." (An-nahl, 68-69)

 

Le verset ci-dessus du Coran, dans la sourate nommée "An-Nahl" ou "abeille", nous informe que cet animal minuscule possède beaucoup de mystères de création en lui-même. Avez-vous déjà réfléchi à l'histoire complexe de cette nourriture délicieuse, le miel, et de son producteur, l'abeille ?

 

En fait, les abeilles stockent le miel en vue des mois d'hiver où il leur est difficile de trouver des fleurs. Normalement, les animaux ne se gênent pas pour emmagasiner de la nourriture excédant la quantité réelle qu'ils peuvent consommer. Cependant, les abeilles produisent le miel en des quantités plusieurs fois plus grandes que leurs besoins réels. Il en est de même pour la poule qui pond inutilement des œufs quotidiennement ou la vache qui produit plus de lait que ce dont son nouveau-né aurait besoin.

 

Certainement, une première question vient à l'esprit : Pourquoi cette "surproduction" qui dure depuis des dizaines de milliers d'années n'est-elle pas terminée ? La réponse à cette question se trouve dans le verset ci-dessus qui explique comment l'abeille est formée pour produire le miel.

 

La vie des abeilles dans la ruche et le processus de production du miel sont très intéressants. Sans entrer trop dans le détail, informons-nous au sujet des caractéristiques principales de l'abeille.

 

La régulation de l'humidité : La température dans la ruche doit être de 32 C durant les dix mois de l'année couvrant la période de couvée. L'humidité, qui fournit principalement au miel sa qualité protectrice, doit être gardée dans une certaine limite dans la ruche. Si cette limite est dépassée, le miel est gâté et perd ses qualités protectrices et nutritives. Afin de maintenir constamment la température et l'humidité dans la ruche dans ces limites exactes, un "groupe spécial de ventilation" est désigné seulement pour cette tâche importante.

 

La climatisation : Les abeilles aèrent la ruche pour la rafraîchir et produire du miel avec le niveau juste d'humidité. Le même système de ventilation est employé pour protéger la ruche contre la fumée et la pollution atmosphérique.

 

Lors d'une chaude journée, il est facile d'observer les abeilles aérer la ruche. Elles font la ronde à l'entrée et en se maintenant au sol en bois, elles utilisent leurs ailes pour éventer la ruche. Dans une ruche standard, l'air qui entre est forcé à partir de l'autre côté. Des ventilateurs supplémentaires dans la ruche permettent également à l'air de pénétrer en quatre directions différentes.

 

Maintenant une autre question vient à l'esprit : Comment les abeilles "planifient"-elles et "effectuent"-elles les opérations nécessaires à la régulation de l'humidité et à la climatisation ? Ces opérations nécessitent une "intelligence" et une "connaissance" immenses. Nous savons déjà qu'il n'est pas possible que ces animaux possèdent ces capacités. Alors, la vraie source de cette intelligence et de cette connaissance doit être trouvée.

 

Le système de santé : Les efforts des abeilles pour préserver la qualité du miel ne se limitent pas à la régulation de l'humidité et à la climatisation. Un système de santé merveilleux fonctionne dans la ruche pour contrôler tous les événements qui peuvent avoir comme conséquence la formation de bactéries. Ce système vise premièrement à détruire tous les endroits qui peuvent probablement donner lieu à la production de bactéries. Le principe de base de ce système de santé est d'empêcher les objets étrangers d'entrer dans la ruche. Pour cette raison, il y a toujours deux gardiens à l'entrée de la ruche. Si une substance ou un insecte étrangers y entre en dépit de cette prévention, toutes les abeilles se mettent au travail pour le mettre hors de la ruche.

 

Pour les objets étrangers plus grands qui ne peuvent pas être portés jusqu'à l'extérieur, un autre mécanisme de prévention entre en jeu. Les abeilles produisent une substance appelée le "propolis, ou résine d'abeille" pour ce genre de situation. Elles le fabriquent en recueillant la résine des arbres comme le pin, le peuplier et l'acacia, puis en la combinant à certaines sécrétions spéciales. L'utilité fondamentale du propolis est sa résistance à l'invasion bactérienne. Les substances dangereuses sont donc couvertes de propolis épais de 1,5 millimètres et isolées dans la ruche.

 

Cette même résine d'abeille est employée pour raccommoder toutes les fissures dans la ruche. Cette résine réagit à l'air et forme une surface dure après avoir séché en très peu de temps. Même si nous supposons que les abeilles sécrètent "consciemment" cette substance pour couvrir les particules étrangères, etc., comment pouvons-nous expliquer que les abeilles puissent donner une qualité antibactérienne à cette sécrétion ?

 

Est-ce que vous, qui avez une intelligence plus développée que l'abeille, possédez la capacité de donner une qualité antibactérienne à n'importe quelle sécrétion de votre propre corps ?

 

Il est évident que le système dont les abeilles se servent pour la protection de la ruche nécessite une conscience et une intelligence formidables. En conclusion, il est tout à fait clair que le corps des abeilles et ses sécrétions sont "conçus" et créés avec précision.

Le nettoyage : Les abeilles ne laissent jamais leurs résidus à l'intérieur de la ruche ; elles excrètent en vol ou loin de la ruche.

Les cellules : Les abeilles forment de petites cellules de cire d'abeille et construisent une ruche dans laquelle trente mille abeilles vivent et travaillent ensemble.

 

La ruche se compose de rayons de miel aux murs de cire d'abeille dont la surface est recouverte de beaucoup de cellules minuscules. Toutes les cellules formant le rayon de miel ont exactement les mêmes dimensions. Ce miracle d'ingénierie est multiplié par le fonctionnement collectif de milliers d'abeilles. Les abeilles se servent de ces cellules pour le stockage de la nourriture et pour l'entretien des jeunes abeilles.

 

Les abeilles utilisent la structure hexagonale dans la formation du rayon de miel depuis des millions d'années. Pourquoi ont-elles choisi la formation hexagonale plutôt que les structures octogonales, sphériques ou pentagonales ? Les mathématiciens ont beaucoup travaillé afin de trouver la réponse à cette question. Les calculs ont montré que la structure hexagonale était la forme géométrique la plus appropriée et la plus commode pour gagner l'avantage maximum de l'unité de superficie dans le rayon de miel. Si les cellules étaient formées en une autre structure, alors il y aurait des parties encore hors d'utilisation ; ainsi moins de miel serait stocké. En outre la population des abeilles habitant la ruche serait moindre. Un autre avantage de la cellule hexagonale est qu'elle nécessite une quantité minimum de cire pour la construction tout en contenant une quantité maximum de miel.

 

Le rayon de miel est un miracle architectural : sa construction débute à partir du côté supérieur de la ruche et continue en bas simultanément dans deux ou trois lignes séparées. Tandis qu'un rayon de miel unique s'agrandit en deux directions opposées, les extrémités inférieures de ses deux lignes doivent se rejoindre. Ce travail est réalisé grâce à une coopération et à une organisation remarquables. Ainsi, il est impossible de dire que le rayon de miel a été initialement constitué par un processus impliquant trois parts séparées. Les morceaux du rayon de miel produits à partir des points de départ séparés sont combinés avec une telle compétence qu'on dirait un morceau uniforme, bien qu'il y ait des centaines d'angles différents dans sa structure.

 

Les cellules combinant ces deux lignes ont également une structure hexagonale parfaite et les mêmes dimensions que toutes les autres. Pas une cellule n'est différente des autres. Les scientifiques sont profondément étonnés de la façon dont les travaux de milliers d'abeilles sont marqués d'un calcul si précis.

La détermination de la direction : Les abeilles doivent généralement voler de longues distances et parcourir de grands territoires pour trouver de la nourriture. Elles recueillent la poussière des fleurs et les constituants du miel dans un rayon de huit cents mètres autour de la ruche. L'abeille qui trouve les fleurs retourne à la ruche pour informer les autres de leur emplacement. Mais, comment cette abeille peut-t-elle décrire cet endroit à ses amies ?

L'abeille retournant à la ruche commence à faire une sorte de danse afin d'expliquer la position de la source des fleurs aux autres abeilles. Cette danse, plusieurs fois répétée par l'abeille, inclut des informations sur la direction, la distance et d'autres détails pour permettre aux autres abeilles d'atteindre la cible. En accomplissant cette danse, l'abeille dessine le chiffre 8 dans les airs. L'abeille forme le milieu de ce 8 en secouant sa queue et en faisant des zigzags. L'angle entre les zigzags et la ligne entre le soleil et la ruche donne la direction exacte de la source de nourriture.

 

Cependant, il ne suffit pas seulement de connaître la direction de la source de nourriture. Les abeilles ouvrières doivent également connaître la distance entre la ruche et la source avant de se mettre en route. Ainsi, l'abeille retournant de la source de fleurs secoue son corps plusieurs fois pour leur fournir cette information. Par exemple, afin d'exprimer une distance de 250 mètres, elle secoue la partie inférieure de son corps cinq fois en une demi-minute. De cette façon, les termes de distance et d'angle sont définis avec exactitude.

Si le voyage de la ruche à la source dure longtemps, un nouveau problème surgit pour l'abeille. Le soleil se déplace de un degré toutes les quatre minutes. Donc, tout en décrivant l'endroit de la source de nourriture, l'abeille fera probablement une erreur d'un degré toutes les quatre minutes en revenant à la ruche.

 

Cependant, l'abeille n'a aucun problème ! L'œil de l'abeille est constitué de plusieurs petits objectifs hexagonaux. Chaque objectif se concentre sur une zone étroite tout comme un télescope. Quand l'abeille vole vers le soleil pendant le jour, elle peut trouver sa position exacte à toute heure. Les scientifiques disent que l'abeille fait ceci en jugeant l'heure par la lumière du soleil. Elle modifie par conséquent ses directions selon les autres abeilles de sorte qu'il n'y ait aucune marge d'erreur.

                                   LE MIRACLE DU MIEL

[Et voilà] ce que ton Seigneur révéla aux abeilles : " Prenez des demeures dans les montagnes, les arbres, et les treillages que [les hommes] font. Puis mangez de toute espèce de fruits, et suivez les sentiers de votre Seigneur, rendus faciles pour vous. De leur ventre, sort une liqueur, aux couleurs variées, dans laquelle il y a une guérison pour les gens. Il y a vraiment là une preuve pour des gens qui réfléchissent. (An-Nahl, 68-69)

 

Il est possible depuis seulement ces dernières années, grâce aux développements des techniques de recherche, d'analyser le contenu du miel et de comprendre sa signification comme source de nourriture. Beaucoup de magazines internationaux ont mis le miel sur leur page de couverture, alors que d'autres sont même allés plus loin en publiant des numéros hors-série consacrés à cette précieuse nourriture naturelle. Maintenant examinons en détail cet aliment incroyable qu'Allah offre à l'homme au moyen d'un insecte minuscule.

 

Le miel se compose de sucres comme le glucose, de fructose et de minéraux comme le magnésium, le calcium, le sodium, le chlore, le soufre, le fer et le phosphate. Il contient les vitamines B1, B2, C, B6, B5 et B3 qui changent selon les qualités du nectar et du pollen. Le cuivre, l'iode et le zinc font également partie de sa composition en petites quantités. Plusieurs sortes d'hormones sont également présentes dans le miel.

 

"Lors de la Conférence d'Apiculture Mondiale qui s'est tenue du 20 au 26 septembre 1993 en Chine, on a évoqué les traitements avec des dérivés de miel. Les scientifiques américains ont en particulier indiqué que le miel, la gelée royale, le pollen et le propolis (résine d'abeille) traitent plusieurs maladies. Un médecin roumain a déclaré qu'il a essayé le miel sur des patients atteints de cataracte, et que 2002 patients sur 2094 se sont complètement rétablis. Les médecins polonais ont également informé pendant la conférence que la résine d'abeille aide à traiter beaucoup de maladies telles que les hémorroïdes, les problèmes de peau, les maladies gynécologiques et beaucoup d'autres affections. De nos jours, l'apiculture et les produits de l'abeille font l'objet de recherches dans les pays développés." (Le journal Hürriyet, 19 octobre 1993)

 

Les scientifiques sont d'accord sur le fait que même une cuillerée de miel est absolument bénéfique au corps : comme les molécules de sucre du miel peuvent se transformer en d'autres sucres (par exemple le fructose en glucose), le miel est facilement assimilé par les estomacs les plus sensibles, en dépit de sa teneur en acide élevée. Il aide les reins et les intestins à mieux fonctionner. Une autre qualité du miel est que, à quantité égale de sucre, il fournit 40 % de calories en moins au corps, d'où ses effets bénéfiques contre la prise de poids.

 

Il se dissout rapidement dans le sang : Accompagné d'eau tiède, le miel pénètre dans la circulation sanguine en sept minutes, et en vingt minutes avec de l'eau froide. Ses molécules sans sucre facilitent les fonctions du cerveau.

Il favorise la fabrication du sang : Le miel fonctionne comme un stock d'énergie pour la fabrication du sang et aide les gens anémiques en accélérant ce processus. En outre, il aide la purification et l'alimentation du sang. La circulation du sang est régulée grâce au miel. Il a quelques effets positifs contre les problèmes capillaires.

 

C'est un ami pour l'estomac : Le miel ne génère pas de fermentation acide ou alcoolique en raison de sa digestion rapide. Ses radicaux libres facilitent la digestion des graisses. Il compense l'absence de fer dans le lait des mères et des vaches. Tout en améliorant les fonctions intestinales, il apporte un confort intérieur et augmente l'appétit.

 

La gelée royale : La gelée royale est une substance blanche produite par les abeilles ouvrières à l'intérieur de la ruche. A l'intérieur de cette substance nutritive se trouvent du sucre, des protéines, des graisses et beaucoup de vitamines. Elle est utilisée lorsque le corps est affaibli et dans les problèmes provoqués par le vieillissement des tissus.

 

Sa propriété bactéricide : Cette propriété du miel est nommée "l'effet d'inhibition". Les expériences entreprises sur le miel prouvent que ses propriétés bactéricides sont multipliées par deux, lorsqu'il est dilué avec de l'eau. Il est très intéressant de noter que les abeilles nouveau-nées sont nourries avec du miel dilué par les nourrices qui assurent leur garde.

D'après un article de Haroun Yahya                               Sébaâoui Ali le 28 01 2008



28/01/2008
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 203 autres membres