MOULTAKA APICULTURE ET PHYTO-APITHERAPIE

ÑÄì äÞÏíÉ-ÑÄì äÞÏíÉ-ÑÄì äÞÏíÉ

 

                                äÞÏ äÇÝÚ  

                                             Åä ÔÇÁ Çááå

                                                           

 ÇáÊÍÕä ãä ÇáÈÇÚÉ æÇáãÔÚæÏíä ÇáÐíä íÊáÈÓæä ÈÇáÏíä áÊÈÑíÑ ÃåÏÇÝåã
ÇáÍÏíË ãä ÖÚíÝ æ ÕÍíÍ Ýí åÐÇ ÇáãæÖæÚ
ßá åÐå ÃÓÆáÉ ÊäÇÞÔÝí åÐÇ ÇáãáÝ

 ÞÑÇÆÉ ããÊÚÉ ¡ æÇááå æáí ÇáÊæÝíÞ

Le plus vieux manuscrit du coran

      Ce n'est qu'au milieu du IIe siècle de l'hégire que les savants commencèrent à transcrire dans des livres, au lieu de feuillets dispersés, le savoir concernant le Prophète, le droit, l'exégèse coranique, l'histoire… Les textes littéraires sur papyrus sont relativement rares, mais cependant assez nombreux pour montrer que leur transcription sur ce support devait être relativement courante." (source ): http://expositions.bnf.fr/livrarab/arret_sur/matieres/papyrus.htm

Le plus ancien codex en arabe sur papyrus connu et daté remonte à 844. Le plus ancien codex sur papyrus serait le Papyrus Bodmer datant à peu près de 200 après JC.


BNF : "Le plus ancien codex sur papyrus connu : Wahb ibn Munabbih, Hadîth Dâwûd (Histoire de David) et biographie du Prophète. Égypte, IXe siècle. Papyrus. Heidelberg, Institut de Papyrologie (papyri Schott Rheinhardt 23)

Ce codex* sur papyrus contient deux textes arabes dont l'un est daté de 844. C'est le plus ancien daté qui soit conservé. L'écriture anguleuse se rapproche de celle des livres non coraniques sur parchemin. L'auteur, qui menait au Ier siècle de l'hégire* une vie ascétique au Yémen, était réputé pour sa bonne connaissance des Traditions des Juifs et des Chrétiens concernant les Prophètes.
" Copyright Bibliothèque Nationale de France BNF.

Concernant les rouleaux en papyrus en arabe, on n'en connait qu'un unique : le rouleau d'Abd Allâh Ibn Lahî'a.

BNF : "Rouleau d'Abd Allâh Ibn Lahî'a. Égypte, IXe siècle. Papyrus. Heidelberg, Institut de Papyrologie (papyri Schott Rheinhardt 50-53)

Les livres arabes sur papyrus conservés sont tous des codex*, à l'exception de ce seul rouleau, du type rotulus (qui se déroule verticalement). Abd Allâh ibn Lahî'a (714-790) fut l'un de ceux qui commencèrent à transcrire le savoir religieux dans des livres, cessant de se contenter de la transmission orale ou de feuillets non classés. L'ouvrage, sans titre, contient des Traditions portant sur des faits historiques contemporains du Prophète Muhammad. " Copyright Bibliothèque Nationale de France BNF.

 

áíá Ýí 06 ÝÈÑÇíÑ 2008                                                         Úáí    



02/02/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 203 autres membres